Comment Canada 150&Moi a influencé un jeune entrepreneur!

Shae Guy, un ancien participant à Canada 150&Moi, est un jeune entrepreneur qui organise des conférences qui auront lieu à partir de l’année prochaine. Nous l’avons interviewé pour connaître l’histoire derrière ses nouvelles initiatives et pour lui demander ce qu’il conseillerait aux futurs entrepreneurs! Jetez un coup d’œil à l’entrevue ci-dessous.

 

– La conférence, Entrepreneur conference, que vous organisez sera-t-elle une première pour vous? Ou avez-vous déjà lancé d’autres conférences ou événements auparavant?

C’est notre première conférence et nous n’avons aucune expérience dans la planification d’un événement de cette ampleur, alors nous espérons que tout ira bien! La conférence

 

L’événement aura lieu le 25 mai 2019 au Ross Glen Hall, à l’Université Mount Royal. Cette conférence s’adresse à toute personne qui s’intéresse ou qui évolue dans le monde des affaires et de l’entrepreneuriat. Les conférenciers seront Arlene Dickinson, David Meltzer, Lacey Koughan et l’entreprise MNP de Calgary.

 

– Quel a été le déclencheur qui vous a amené à organiser ces conférences?

J’ai participé à une conférence de Student Voice (La voix des élèves) au printemps 2018 et cela m’a vraiment motivé à créer un événement encore plus gros et plus puissant, qui donnerait envie aux élèves d’y prendre part tout en ayant du plaisir.

 

À la conférence de Student Voice, nous étions environ 25 élèves albertains et nous devions assister à l’assemblée générale printanière de l’Association des conseils scolaires publics de l’Alberta (PSBAA). Les conseillers scolaires et les surintendants de toute la province y étaient et nous avons discuté directement avec le ministre de l’Éducation. La conférence m’a permis de constater à quel point les élèves de l’Alberta sont engagés, et ce constat m’a motivé à rassembler des groupes d’élèves plus importants encore afin de les inciter à apporter un changement social tout en s’amusant!

Notre conférence est très différente de la conférence de Student Voice à laquelle j’ai participé.  La nôtre s’adresse à un plus vaste public et vise un objectif différent, c’est-à-dire que nous voulons mettre en relation les entrepreneurs et les entreprises et créer un environnement riche favorisant le réseautage et la croissance. Nous sommes un terreau fertile pour les entreprises révolutionnaires et faisons la promotion du commerce durable et de l’innovation.

 

– Qu’est-ce qui a été le plus difficile dans la mise sur pied de ce projet?

Pour moi, la partie la plus difficile dans la mise sur pied de notre projet est de coordonner toute la logistique et de trouver des moyens de bien faire rouler les choses. Il y a beaucoup à penser lorsqu’on organise un événement de cette envergure, par exemple de planifier le transport, les sites, les conférenciers et les commanditaires.

 

– Le programme Canada 150&Moi a-t-il eu une influence sur cette nouvelle initiative?

Oui! Canada 150&Moi m’a permis de créer des liens et d’acquérir une confiance en moi incroyablement grande, qui a été très précieuse pour moi dans le travail d’organisation de ces événements.

 

– Ces événements seront-ils ponctuels ou si vous avez d’autres projets en tête?

Nous avons des tonnes d’événements jeunesse à venir! Nous travaillons actuellement à la planification de sept autres conférences qui se tiendront partout au pays en 2020. Nous avons des conférences à Vancouver, à Edmonton, à Winnipeg, à St. John, à Halifax, à Toronto et à Ottawa. La conférence d’Ottawa sera un événement d’envergure nationale, et les projets sélectionnés en 1re place iront à Ottawa pour participer à une compétition qui sera couronnée par un prix national. Il reste encore de nombreux détails à régler, mais il va sans dire que nous sommes très enthousiastes!

 

– Comment avez-vous fait pour attirer ces grands conférenciers, en particulier Arlene Dickinson?

Honnêtement, nous avons simplement communiqué avec leurs agents ou coordonnateurs de conférences. Les conférenciers que nous avons sont des personnes vraiment passionnées par ce qu’elles font, il a donc été relativement facile de les embarquer dans notre projet!

 

– Quel conseil auriez-vous à donner aux personnes qui pourraient aussi vouloir lancer leur propre conférence ou événement?

Je dirais que vous avez besoin d’aide! N’essayez pas de faire ça tout seul, réseauter et créer des liens, et recruter des gens qui vous aideront. Il est également super important de s’assurer que l’on peut financer l’événement. Je vous encourage enfin à déterminer ce que votre auditoire a envie de voir; vous voulez organiser un événement significatif pour les gens et suffisamment bon pour qu’ils aient envie que l’événement revienne.

 

– Qu’est-ce que l’avenir vous réserve? D’autres projets excitants à venir?

Pour l’instant, je suis passablement occupé avec Spark Networking, mon emploi à temps partiel et mes études. Je dirais que la chose le plus excitante qui m’attend ou qui m’arrive, c’est que j’étudie en justice criminelle au Collège Lethbridge.

 

 

Si vous souhaitez participer à la conférence, vous pouvez vous procurer un billet à l’adresse suivante :

https://www.sparknetworking.ca/ 

Nous offrons également 5 billets : partagez ce blogue sur n’importe laquelle de vos plateformes de médias sociaux et vous serez inscrit au tirage! N’oubliez pas de nous identifier et d’utiliser le mot-clic #TirageExperiencesCanada! Le tirage aura lieu le 1er octobre.