Andrew Grose photo

J’ai eu la chance de participer à un échange au Nunavut. J’ai trouvé ça formidable de découvrir une culture différente qui est si près de moi tout en étant si éloignée. Le nord du Canada est une région très importante sur le plan géographique et historique, sur laquelle j’avais appris peu de choses avant mon échange. Pour moi, c’était important d’apprendre à connaître sur place ses habitants, son histoire et sa géographie. »

– Andrew Grose, d’Alma, en Ontario

Picture

Pendant mon échange, j’ai fait plein de choses pour la première fois, comme… voyager en avion, utiliser les transports en commun, assister à une partie de la LNH, marcher dans une grotte (spéléologie), entrer dans un Hard Rock Café, passer ma première nuit en prison (je peux tout expliquer!), visiter le Parlement, skier sur une vraie montagne, patiner sur le canal… Expériences Canada m’a permis de vivre l’expérience canadienne, et maintenant j’en redemande. Je veux continuer d’explorer le Canada et profiter de tout ce que le pays a à offrir. »

– Myles Gallant, de Cavendish, sur l’Île-du-Prince-Édouard

Picture

Mon échange m’a ouvert les yeux sur de nouvelles cultures et fait vivre de nouvelles expériences, ce qui fait que je connais mieux notre pays. Ma famille d’accueil a émigré depuis les Pays-Bas en 2000. Le programme d’échange d’Expériences Canada est le seul programme, à ma connaissance, qui te permet de faire personnellement l’expérience d’une culture différente en y étant totalement plongé pendant toute une semaine. Je recommande Expériences Canada à tous les jeunes Canadiens parce que je veux qu’ils aient la même chance que moi de vivre l’expérience canadienne. »

– Sarah Simpson, de Cavendish, à l’Île-du-Prince-Édouard

Picture

Cela peut sembler un peu bizarre, mais dans mon ignorance, je ne pensais pas que des gens pouvaient parler en anglais pour de vrai. Quelle ne fut pas ma surprise quand je suis arrivée dans la petite ville de Redcliff et que mes parents albertains ne parlaient pas un traître mot français! J’étais vraiment désemparée. Avec beaucoup de mimes, de mimiques, de sons, de rire et de patience, nous sommes finalement arrivés à nous comprendre. C’est suite à cette expérience que j’ai vraiment pris conscience que mon anglais devait s’améliorer si je ne voulais pas que ça me nuise parce que moi, plus tard dans ma vie, je veux voyager. Je travaille maintenant quatre fois plus fort dans mes classes d’anglais afin de toujours m’améliorer. »

– Léola Muntu-Caron de La Pocatière, au Québec.

Picture

Il n’y a pas de meilleur moyen de connaître la diversité canadienne que d’aller dans une nouvelle communauté de culture différente et de s’y plonger complètement. Grâce à mon échange, j’ai réalisé que la vie ne doit pas nécessairement être une course, comme c’est le cas à Edmonton, ma ville natale. J’ai développé le goût d’expérimenter de nouvelles cultures – pas en touriste, mais en visiteur qui prend le temps de découvrir et d’apprendre. Si je n’avais pas participé à un échange, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui. Le fait de me retrouver dans des situations inhabituelles (devoir vivre chez des inconnus pendant une semaine et devenir un membre de la famille, par exemple) m’a donné confiance en ma capacité d’adaptation. »

– Samuel Geisterfer, d’Edmonton, en Alberta

Picture

Pendant mon échange, je suis devenue amie avec des gens qui parlent une langue complètement différente et qui vivent à l’autre bout du Canada. Nous sommes devenus des amis très proches et j’ai pris conscience que la seule chose qui m’empêchait de m’ouvrir aux autres, ce n’était pas les “différences culturelles” ou la “barrière de la langue”… c’était moi-même! Après mon échange, j’ai fait un pas de plus en me présentant comme candidate pour le conseil étudiant de mon école – et j’ai été élue trésorière. Le fait de surmonter les obstacles sociaux que je m’imposais a enrichi ma vie de façon incroyable et m’a ouvert beaucoup, beaucoup de portes. »

– Lauren Lee, de Vancouver, en Colombie-Britannique